C'est le nombre de semaines écoulées depuis le premier jour de cette fichue boiterie du postérieur droit. Seize depuis ce fichu dignostic de fracture. Cent vingt-six jours d'attente, de soins, d'attentions, d'inquiétude, de visites nombreuses .Des kilos de complément reminéralisant, de nombreuses orties ramassées, séchées, réduites en poudre,  environ une tonne de foin, quatre bombes de goudron de Norvège, une cinquantaine de kilo de carottes...

La liste est longue encore, mais au bout de ce chemin il y avait la visite à la clinique de ce matin, les ultimes radios de contrôle , et ces nouvelles qui éclairent un chemin personnel bien sombre dans beaucoup de domaines en cette année 2017 et sont la promesse que Oualam retrouve bientôt une vie et un rythme normal 

Pendant ces dix-huit semaines, il y a eu à gérer la blessure sous le plâtre, les pansements et leur maintien sous des chaleurs accablantes,  la selle plus adaptée suite à la fonte musculaire, les pieds déferrés sensibles, le maintien du moral du premier intéressé ... 

Encore huit semaines de patience, et nous pourrons oublier cet épisode. Entre temps, nous avons le droit de reprendre le travail en carrière au pas uniquement, de prolonger les sorties en terrain varié, et le petit cheval gris peut bénéficier dans la journée d' un micro  paddock.

Je suis fière de toi mon poney gris, de ta patience, de ta sagesse, et t'en remercie.

Je remercie aussi Julie, Marie et les stagiaires pour leurs bons soins, Laurence pour la disponibilité et les transports, ton vétérinaire et ton maréchal pour la continuité et le sérieux du suivi, Julia et Éric pour le coup de main et l'accompagnement.

Soulagement.

 

IMG_0438

fullsizeoutput_486

19052017-_MG_6644

14052017-_MG_6459

IMG_0299

IMG_0309

IMG_0313

IMG_0326

IMG_0435